Skip to content

REPORTAGE : Université de Limoges

15 juin 2009

ReporterComme nous vous l’annoncions à l’occasion de la refonte de ce site, nous engageons une évolution de l’activité de l’association, en y incluant de manière pérenne une démarche d’analyse des enjeux et des pratiques en matière d’anticipation et d’accompagnement de l’insertion professionnelle des étudiants.

Pour ce faire, en plus des analyses d’articles de recherche ou d’actualité, ainsi que d’ouvrages, que nous proposons toutes les semaines, nous mettons en place un atelier de travail avec l’Institut KERVEGAN en région nantaise, ainsi qu’une instance de travail associant des personnes qualifiées au sein de l’association (Le Labo).

Enfin, nous complétons ces démarches par des « reportages » auprès des universités pour échanger avec elles sur leur philosophie, leur stratégie, et leurs réalisations dans ce domaine.

C’est dans ce cadre que nous nous sommes rendus à Limoges pour rencontrer une partie de l’équipe du dispositif « Carrefour des étudiants ».

ic-univ-limoge-02

Deux ans à peine après le lancement du Carrefour des Étudiants, service inédit d’accompagnement des étudiants de leur projet d’entrée à l’université jusqu’à l’accès à leur premier emploi, l’équipe en charge du projet n’entend pas baisser de rythme.

Vingt personnes concourent à développer cette palette de services :
•    Orientation
•    Professionnalisation des parcours étudiants
•    Canal sup emploi
•    Observatoire des parcours étudiants
•    Plateforme premier emploi pour mettre l’accent sur l’aide à l’insertion

ouvertureUNE PHILOSOPHIE : L’OUVERTURE

Comme nous en avions proposé une lecture ici, ce dispositif est fondé sur une approche transversale des problématiques des étudiants et sur une recherche d’ouverture maximale des horizons s’offrant aux étudiants.

L’ouverture se retrouve dans l’accessibilité et le non cloisonnement des services. Ainsi il n’est demandé aucune inscription pour pouvoir accéder aux services disponibles en ligne.

L’ouverture se retrouve aussi dans les objectifs de l’accompagnement des étudiants : les aider à prendre conscience des compétences qu’ils ont développées et des possibilités plus nombreuses qu’ils ne le pensent qui s’offrent à eux.

PARMI LES ENJEUX RELEVÉS :


•    Faire revenir les étudiants vers les accompagnements

Beaucoup d’étudiants se perçoivent comme étant pleinement autonomes via le recours aux services accessibles directement sur Internet. Cette autonomie est à bien des égard illusoire. L’enjeu est alors d’en faire la démonstration et de motiver les étudiants pour des accompagnements plus longs et plus contraignants, mais aussi beaucoup plus personnalisés.

Cette démarche s’appuie de plus en plus sur une « programmation » des différents accompagnements. Des ateliers, des conférences, des rencontres, etc., sont proposées aux étudiants dans le cadre d’une programmation permanente.

Enfin, la ligne éditoriale des outils Web du dispositif est basée sur une information parcimonieuse, qui renvoie le plus souvent possible aux accompagnements proposés.

•    Faire sortir les étudiants des comportements d’urgence

La plupart des étudiants qui viennent d’eux-mêmes dans les locaux du Carrefour des étudiants, sont confrontés à des problématiques d’urgence. Sensibiliser, motiver, les étudiants pour qu’ils anticipent les étapes à venir pourra être renforcé grâce à la nouvelle version du site Internet du dispositif et qui rappellera aux étudiants les différents accompagnements proposés en fonction de leurs usages du site.

•    Instaurer une relation de qualité et durable avec les entreprises

La responsable des relations avec les entreprises ne s’est pas lancée dans une démarche massive et tous azimuts pour essayer de récupérer le plus d’offres de stages possibles. Le choix a été fait d’élaborer une Charte de Partenariat avec les entreprises.

Cette convention s’articule autour de trois points principaux : Accueil de stagiaires / Diffusion d’offres d’emploi accessibles aux jeunes diplômés / Veille sur les synergies possibles.

•    La généralisation à venir des stages de licence.

Cela passe par la mise en valeur auprès des entreprises des compétences de profils d’étudiants à ce jour complètement inconnus d’elles. Un travail est entrepris en ce sens pour faire découvrir les formations.

NOS POINTS DE DÉBATS

debat

•    S’assurer une meilleure connaissance des démarches étudiantes vers les entreprises

La complète ouverture des outils Web ne permet pas, dans le cadre du fonctionnement actuel, d’avoir un regard sur les candidatures adressées par les étudiants sur les offres de stages proposées.

La méthode que nous pratiquons de relecture des candidatures et de renvoie aux étudiants, avec analyse des lacunes, conseils pour une nouvelle rédaction, et rappel des outils et services d’accompagnements proposés dans les établissements, ont été jugés trop intrusifs dans la démarche des étudiants.

Nous entendons bien cette critique, nous en avions de fait parlé ici.

Cependant, d’une part, une telle méthodologie permet de repérer des étudiants en très grande difficulté et de les contacter pour leur proposer un accompagnement dont ils ont objectivement besoin, de voir des étudiants aller au-devant de services d’accompagnement qu’ils n’avaient pas jugé bon d’utiliser, et enfin aux établissements de bénéficier d’une photographie inédite du comportement et de la qualité des candidatures des étudiants. D’autre part, des fonctionnements intermédiaires seraient tout à fait envisageables, par exemple, qui laisseraient passer les candidatures des étudiants, mais enverraient une copie de celles-ci à un service qui vérifierait leur qualité, au moins pour l’obtention d’une photographie, ce qui permettrait de plus de proposer des accompagnements aux étudiants en ayant effectivement besoins.

•    Les enjeux de l’anticipation des difficultés d’intégration des étudiants en entreprise

Nous avons confronté notre réflexion actuelle sur la question des difficultés d’intégration des étudiants lors de leur arrivée en entreprise à la vision de nos interlocuteurs.

Il nous a semblé que cette problématique (notamment évoquée ICI), était un peu sous-estimée.

Oui, cette étape a de tout temps été source de difficultés, qui sont souvent surmontées avec le temps. Mais précisément, alors que le Carrefour des Étudiants a été conçu autour de l’anticipation et de l’accompagnement des transitions, pourquoi celle-ci serait-elle laissée de côté ?

Il nous semble de plus que le fait d’afficher l’existence d’accompagnements, tant pour le professionnel que pour l’étudiant, sur la gestion de cette rencontre, permettrait aux uns et aux autres plus d’audaces dans leur engagement vers ces rencontres (plus d’entreprises pourraient s’ouvrir aux étudiants stagiaires et aux jeunes diplômés de l’université si elles savaient pouvoir bénéficier d’un minimum d’accompagnement pour l’intégration, et de la même manière, plus d’étudiants oseraient aller vers l’entreprise, et reculeraient moins cette échéance).

Il nous semble enfin qu’une telle démarche irait précisément dans le sens de l’ouverture des possibles, qui est une des caractéristiques majeures du carrefour des étudiants.

Publicités
3 commentaires leave one →
  1. benoit permalink
    12 septembre 2009 19:30

    L’analyse est très pertinente et très intéressante : bravo ! les remarques émises ici nous serviront à faire encore évoluer les services proposés au sein du Carrefour des étudiants

Trackbacks

  1. Accompagnements et conseils via le Web : Une « vraie relation » à distance ? «
  2. Discussion à Dijon «

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :