Skip to content

Discussion à Angers : Quels critères d’évaluation d’une insertion professionnelle réussie ?

7 septembre 2009

Evaluation - InsertionDans le cadre des « reportages universités », nous avons pu bénéficier ces dernières années d’échanges réguliers avec les responsables de la préparation de l’insertion professionnelle des étudiants de l’université d’Angers.

Lors de notre dernier entretien, en juin dernier, nous avons notamment eu l’occasion d’aborder la question des critères auxquels les universités vont être soumises en matière de taux de réussite de l’insertion professionnelle de leurs étudiants.

Un, deux ou trois ans après l’obtention du dernier diplôme, la question est-elle de savoir si un(e) ancien(ne) étudiant(e) est en emploi, dans un emploi en rapport avec sa qualification, dans un emploi en rapport avec son projet professionnel initial, ou encore en rapport avec ce qu’a pu devenir son projet professionnel ?

À l’évidence les critères d’évaluation choisis donneront des résultats extrêmement divers. La question est donc de savoir ce que l’on cherche, et pourquoi on le cherche.

À l’évidence, avoir un emploi est bien mieux que de ne pas en avoir. Et la répartition globale entre « en emploi » et « en recherche d’emploi » est une information importante pour les établissements. Mais à elle seule, cette information ne permettra pas grand chose en terme de retour vers les formations et vers la professionnalisation des étudiants.

À l’intérieur du groupe des étudiants en emploi, la question du rapport entre l’emploi occupé et la formation présentera d’autres intérêt. Elle permettrait par exemple de mettre le doigt sur le phénomène dit du « déclassement ». Mais elle pourrait également mettre en évidence des passerelles, des possibilités d’insertions non soupçonnées.

Enfin, une évaluation attentive au rapport entre la situation du jeune diplômé et son projet professionnel initial pourra notamment aider à évaluer les outils et méthodes d’accompagnement à la construction de ce même projet professionnel. Ainsi les PPP, les fiches annexes aux diplômes (fiches RNCP), les possibilités de stages libres, etc., pourraient être examinés à l’aune de ce regard rétrospectif.

Les outils et méthodes d’évaluation seront-ils d’abord construits pour établir des classements entre formations et établissements, ou pour mieux comprendre, et en retour, mieux agir, sur l’anticipation et la réussite de l’insertion professionnelle des étudiants au regard des choix de ceux-ci ?

Publicités
One Comment leave one →

Trackbacks

  1. Discussion à Dijon «

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :